Jusqu'au 30.11.2022 nous nous engageons à numériser vos images et films à temps pour Noël !

Films nitrate : un danger insoupçonné se cache dans votre grenier !

Au début du 20ème siècle, la quasi-totalité des diapositives, des films et négatifs étaient composés à partir de nitrate de cellulose. Après plusieurs incendies survenus notamment dans des cinémas au siècle dernier, le danger associé au matériau est désormais connu. Cependant, des traces de nitrocellulose, matériau extrêmement dangereux, peuvent encore se cacher dans votre grenier.

Qu’est ce qu’un film nitrate ? Pourquoi sa composition est-elle si dangereuse ?

Les films nitrates, aussi appelés « films flammes » sont des supports de film composés de nitrocellulose. Cette composante est hautement inflammable et chimiquement instable, elle est d’ailleurs classée comme explosif. Les films nitrate qui brûlent ne peuvent pas être éteints car ils contiennent suffisamment d’oxygène pour continuer à brûler même sous l’effet de l’eau, mais aussi des extincteurs à poudre ou à mousse.

Entre 1895 et 1950, tous les films 35 mm étaient fabriqués à partir de nitrate de cellulose, bien que le risque élevé d’incendie soit déjà connu à l’époque. Ce n’est qu’en 1953 que l’utilisation de films nitrate a été interdite.

Tentative d’extinction d’un film nitrate 

La vidéo ci-dessous révèle la dangerostié d’un film nitrate qui brûle :

YouTube

Mit dem Laden des Videos akzeptieren Sie die Datenschutzerklärung von YouTube.
Mehr erfahren

Video laden

Source : Youtube.com 

Les films nitrate n’ont pas leur place dans votre grenier !

Les substances contenues dans les films nitrate sont hautement inflammables et brûlent même sans oxygène. Particulièrement exposés à la lumière du soleil et donc à la chaleur en été, stocker des « films flammes » dans les greniers et les garages peut s’avérer très dangereux. Si vos films sont dans des boîtes bien scellées, l’inflammation peut même conduire à une dangereuse explosion !Nitraatfilms - Groot gevaar in het huis!

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Méfiez-vous des films nitrate ! Passez en revue vos anciens films, recherchez spécifiquement les films nitrate et préférez des matériaux plus sûrs. Vérifiez vos films analogiques à l’aide de notre liste de conseils ci-dessous.

Le processus de dégradation des films nitrate

Les supports analogiques ne sont pas éternels, mais la durée de conservation des films nitrate est très limitée et leur dégradation extrêmement dangereuse. Les films nitrate se décomposent en plusieurs étapes. Avec le temps, si la pellicule n’est pas conservée correctement, le film nitrate subit une décomposition chimique : il libère des gaz acides et toxiques, à l’odeur âcre. Ces gazs sont non seulement nocifs pour vous, mais également pour vos photos, diapositives ou vidéos se trouvant à proximité. Lorsque le film nitrate a atteint le stade final de décomposition, il s’enflamme dès 38 degrés. Dans les greniers, la chaleur s’accumule et l’air chaud ne peut pas s’échapper, si bien que des températures élevées sont rapidement atteintes.

Reconnaître les films nitrate – une décomposition en plusieurs étapes

  1. Le film nitrate libère des substances acides et des gazs irritants

    Crédit image: Hansmuller, CC BY-SA 4.0
  2. L’image argentique s’estompe, prend une teinte brunâtre et commence à coller
  3. La couche supérieure se ramollit et se déforme (apparition de cloques), une odeur forte se dégage de la pellicule
  4. Le film nitrate est complètement collé
  5. Le film nitrate se désagrège et prend la forme d’une poudre brune à l’odeur âcre

Identifier un film nitrate : pas si simple !

Comment être sûr que vos supports analogiques sont bien des films nitrate ? Il est possible de distinguer les films visuellement ou de manière acoustique avec quelques connaissances préalables. Les films nitrate, tels que décrits ci-dessus, peuvent être reconnus de par leur couleur jaunâtre ou brunâtre, signe du temps qui passe et premiers signes du processus de décomposition.

Aussi, le matériau des films nitrate se rétracte de manière très irrégulière, de sorte que les films sont souvent déformés – cette déformation prend la forme d’ondulations. Pour ce qui est de la détection acoustique, un examen rapide peut être réalisé : si vous pliez une extrémité du film nitrate, un son presque métallique se fait entendre lorsque la bande se déplie.

Il est cependant préférable de consulter un expert pour déterminer si vos supports sont des films nitrate !

Mission sauvetage ! Faites numériser vos films nitrate par MEDIAFIX

Il faut savoir que quel que soit la manière dont vous stockez vos supports analogiques, ils se détériorent avec le temps. Les couleurs deviennent plus pâles ou changent jusqu’à ce que les motifs soient détruits de façon irréversible. C’est pourquoi la numérisation de vos anciens supports analogiques est si importante. Les images numériques ne peuvent pas se détériorer davantage et peuvent être archivées et utilisées de nombreuses manières.

Qu’attendez-vous pour sauvegarder vos souvenirs uniques ? Chez MEDIAFIX, vous obtenez la meilleure qualité et la garantie du meilleur prix sur le marché !

Vous avez encore des questions ? N’hésitez pas à nous joindre au numéro suivant : 043 217 91 12. Notre sympathique équipe du service clientèle se fera un plaisir de vous aider. Vous pouvez nous joindre sur les plages horaires suivantes :

Du lundi au vendredi, de 10h00 à 15h00..

Sources : 

  • Informations spécialisées des archives fédérales (https://www.bundesarchiv.de/NL/Content/Artikel/Ueber-uns/Aus-unser-Werk/nitrocellulosefilm.html)
  • Lexique des termes cinématographiques  (https://filmlexikon.uni-kiel.de/doku.php/k:kinobrande-5204)